Azalée

AZALEES ET RHODODENDRON

Du point de vue purement botanique la différence entre azalées et rhododendron se situe au niveau du nombre d'étamines : 5 pour l'azalée et 10 chez le rhododendron.



FORMES UTILISEES On peut utiliser la forme rupestre, les formes droites ou penchées, les formes en cascade ou en demi-cascade. SOINS: Très gourmande en eau, il ne faut jamais laisser sécher la motte. En hiver, les azalées seront parmi les premières à rentrer. Veiller à les conserver dans un endroit suffisamment éclairé puisqu'elles gardent une partie de leur ramure en hiver. A ce sujet, ne pas s'inquiéter si les azalées perdent leurs feuilles. En général, elles perdent leurs anciennes feuilles. Certaines variétés les perdent presque toutes, ne conservant qu'une minuscule collerette autour du bouton floral.

LE REMPOTAGE Les azalées aiment une terre acide. On peut leur préparer un mélange avec de la tourbe ou bien utiliser du kanuma. La taille des racines ne pose pas de problème particulier. On mélange de la sphaigne stérilisée "rapée" sur la grille du tamis (donc des fibres et pas des brins entiers) avec le kanuma qui sera introduit dans le creux formé en-dessous du tronc, car c'est à cet endroit que le substrat est plus difficile à humidifier et risque donc de se déssécher plus rapidement. Cela n'a rien à voir avec le "compactage" du substrat.Il ne s'agit en aucun cas de tourbe qui a difficile à s'humidifier une fois totalement sec. Dans la littérature, on conseille de rempoter les azalées après floraison. Nous avons choisi plusieurs années de rempoter en janvier, février. En effet en été, la motte risquait de dessécher et de causer des dégâts irrémédiables.



LES ENGRAIS On donne de l'engrais avant la floraison et après. Jamais pendant. Un apport en chelate de fer tous les 15 jours permet de lutter contre les chloroses.

LE PINCEMENT ET LA TAILLE Avant floraison Dès la sortie des bourgeons au printemps, on se rend compte que certains bourgeons poussent plus vite que d'autres. On peut dès ce moment sélectionner ces bourgeons et ainsi favoriser les fleurs que l'on désire voir éclore. En même temps, on favorise la ramification.En gros, on trouve trois sortes de bourgeons. Les bourgeons de fleurs, les bourgeons de pousse et les rejets. Les rejets apparaissent toute l'année un peu partout, particulièrement à la base du tronc et à l'aisselle des branches. Si on ne souhaite plus faire grossir le tronc, on les enlève dès leur apparition, dans le cas contraire, on les laisse.Les branches doivent être éclaircies. On ôte les pousses qui vont directement vers le haut et vers le bas et, sur les arbres déjà formés, sur chaque branche qui présente deux pousses à la pointe, couper la plus vigoureuse. La coupe se fait toujours aux ciseaux, jamais aux doigts.On doit tenir compte que les azalées contrairement à la plupart des arbres, ont tendance à pousser en largeur plutôt qu'en hauteur. Il faut maîtriser cette tendance par la coupe et aussi en supprimant quelques boutons de fleurs à la cime pour qu'elle fasse plutôt des bourgeons de pousse. Pendant la floraison Arroser abondamment mais ne pas bassiner pour ne pas abîmer les fleurs. L'azalée aime le plein soleil mais on peut l'abriter pendant la floraison pour garder la fraîcheur de ses pétales. Après la floraison La première chose à faire est d'enlever entièrement les fleurs fanées. On peut alors couper plus bas que la fleur sans danger et sans compromettre la floraison de l'année suivante. C'est le bon moment pour faire les coupes de structures. La plante est pleine d'énergie et on peut procéder à des coupes audacieuses. en veillant toutefois à bien refermer les cicatrices avec du mastic.

MALADIES ET PARASITES Jusqu'à présent , nous n'avons jamais eu ni maladies ni parasites sur les azalées. On nous a signalé des problèmes de carences dues à une eau trop calcaire. Beaucoup plus grave et pouvant entrainer la mort de l'arbre la Phytophthora . Au début, les dégâts se limitent généralement à des taches foliaires ou à un dépérissement Chez les sujets atteints, on peut aussi observer la formation d’une ligne noire séparant les tissus sains des tissus atteints, le dépérissement de tiges, l’apparition de taches brunes imprécises à la surface des feuilles ainsi que la production abondante de sporanges à la surface inférieure des feuilles. Traitement immédiat à l'aliette. Les feuilles jaunes. Certaines azalées ne conservent que quelques feuilles autour d'un bouton floral déjà présent. D'autres ne présentent pas encore de bouton floral à l'automne mais ont plus de feuilles. Ces feuilles jaunes peuvent aussi tomber juste après le rempotage en été. C'est assez effrayant mais normal. Le bonsaï se débarrasse de ses vieilles feuilles et va en faire de nouvelles. Par contre, quand les feuilles du bout jaunissent, il y a un problème. N'oubliez pas :

feuille jaune et molle = trop d'eau

feuille au bout cassant = soif

taches noires = danger

feuilles décolorées = eau trop calcaire (ou substrat)